warning icon
YOUR BROWSER IS OUT OF DATE!

This website uses the latest web technologies so it requires an up-to-date, fast browser!
Please try Firefox or Chrome!

Photo Boutillier Harcourt

Également pianiste accompli et chef de chant, le baryton Jérôme Boutillier est diplômé du Pôle Supérieur Paris Boulogne-Billancourt où il étudie avec Blandine de Saint-Sauveur.

Révélation classique de l’ADAMI 2016, il chante Don Sanche (Le Cid ou Chimène de Sacchini) en 2017, dans une coproduction de l’ARCAL et du CMBV, avec le Concert de la Loge Olympique dirigée par Julien Chauvin, création en Île-de-France et tournée dans toute la France.

En août 2017, il remporte le deuxième prix au Concours International de Marmande.

Durant la saison 17-18, il chante notamment la partie du Roi (Le Tribut de Zamora de Gounod) à Munich avec le Palazzetto Bru Zane en janvier 2018. Prise de rôle impromptue, il remplace au pied levé André Heyboer dans le rôle de Luddorf (La Nonne Sanglante de Gounod) à l’Opéra Comique. Apprenant la partition en quelques jours, il obtient un grand succès personnel dans ce chef d’œuvre injustement oublié.

La saison suivante, il chante le rôle de Morales (Carmen) à l’Opéra de Genève en septembre 2018, ainsi que celui d’Urson (Tarare de Salieri) à Versailles, Vienne et Caen.

En janvier 2019, il remporte le Deuxième Prix lors de la 6e édition de la Paris Opera Competition au Théâtre des Champs-Elysées.

Quelques mois plus tard, il incarne le rôle de Bardi (Dante de Godard) à Saint-Etienne en mars 2019, avant de chanter la partie d’Alidor (Cendrillon d’Isouard), toujours à Saint-Etienne. Puis il est le Dancaïre (Carmen) avec l’Orchestre National de Lille, avant de chanter la partie de Gwellkingubar (Fervaal de d’Indy) au Festival Radio France Occitanie Montpellier.

La saison 19-20, placée sous le signe du répertoire français, le voit chanter le rôle de Hagen (Sigurd de Reyer) à l’Opéra National de Lorraine, puis celui de Méthousaël (La Reine de Saba de Gounod) à Marseille. Ensuite, il est Thierry et le Geôlier (Dialogues des Carmélites) dans la déjà légendaire mise en scène d’Olivier Py au Capitole de Toulouse.

Moment important dans sa jeune carrière, il chante son premier Zurga dans Les Pêcheurs de perles à l’Opéra de Toulon au mois de décembre 2019, puis incarne Gaveston dans La Dame blanche à l’Opéra Comique et retrouve Alidor à Caen. Tout récemment, il chante Ralph (La Jolie Fille de Perth) et Zurga lors d’un Gala Bizet à l’Opéra de Montpellier sous la direction de Laurence Equilbey, avant de retrouver Zurga à l’Opéra de Marseille, aux côtés de Patrizia Ciofi et Julien Dran.

La saison dernière, il incarne son premier Albert (Werther) à Montpellier, ainsi que Richard (Aliénor, création d’Alain Voirpy) à Limoges. Prise de rôle importante, il aborde pour la première fois le rôle de Don Giovanni aux Nuits Lyriques de Marmande.

Cette saison, il chantera son premier Hamlet à Saint-Etienne ainsi qu’Oreste (Iphigénie en Tauride) à Rouen. Fidèle à l’Opéra Comique, il retrouvera la Salle Favart avec les rôles de Parker (Les Eclairs, création de Philippe Hersant) et Capulet (Roméo et Juliette). Il retournera également au Capitole de Toulouse en incarnant Starek (Jenufa). Moment décisif dans sa carrière, il abordera Rodrigo di Posa (Don Carlo) à l’Opéra de Marseille.

 

 

 

loading
×